Le Beaujolais nouveau arrive ! [is]

JPEG
Comme chaque année depuis 1985, le 3ème jeudi du mois de novembre correspond à la mise en vente du Beaujolais nouveau, vin « primeur » qui jouit d’une célébrité internationale. Il en est vendu chaque année environ 30 millions de bouteilles de par le monde, dont la moitié en Asie, le Japon étant le premier marché à l’étranger.

Le Beaujolais nouveau est né en 1951 lorsque les vignerons de la région viticole du Beaujolais (Nord du département du Rhône et Sud de celui de Saône et Loire) ont eu l’autorisation de commercialiser un vin « jeune », issu de grappes de raisin vendangées quelques semaines auparavant et vinifiées par macération en quatre jours. Le Beaujolais nouveau est une appellation d’origine contrôlée, ce qui implique que la fabrication de ce vin obéit à un cahier des charges bien précis. Le cépage à l’origine du Beaujolais nouveau est le Gamay noir, dont les grappes sont vendangées à la main sur un terroir géographiquement limité.

Vin primeur, peu chargé en alcool et au prix abordable, le Beaujolais nouveau n’est pas un vin de garde et doit donc être consommé dans les quelques mois suivants sa fabrication.

Traditionnel rendez-vous entre amis au début de l’hiver, l’arrivée du Beaujolais nouveau est un moment de partage et de convivialité, une bonne occasion de se réunir et de se retrouver autour d’un verre de vin et d’une assiette de charcuterie ou de fromages.

En Islande, comme dans le reste du monde, vous pourrez découvrir le cru 2018 du Beaujolais nouveau à partir du jeudi 15 novembre. L’abus d’alcool étant dangereux, le Beaujolais nouveau, comme tous les vins, est à consommer avec modération !

Dernière modification : 13/11/2018

Haut de page